Bienvenue

Déprime ?

Le sentiment de déprime, d'abattement et de perte du goût des choses n'a rien de mystérieux. Quand il ne s'agit pas d'une dépression, d'un deuil ou d'un sentiment de tristesse, la déprime nous indique que nous sommes en état d'inhibition de l'action. Cet état signifie que nous sommes pris dans une situation de stress, que lutter n'a donné aucun résultat, que fuir est une solution trop coûteuse, qu'aucun projet essentiel ne nous motive à passer à l'action, et que même l'expression sexuelle est absente. Alors notre cerveau n'a d'autre choix que de s'immobiliser en attendant que ça passe. Résultat : nous ne faisons plus grand chose, notre estime de nous-même diminue ainsi que nos ressources physiques et psychiques, et nous nous enfonçons dans une spirale dépressive. La solution ? Elle est très simple : cliquez ici ! :-)

Cuisine diététique

"Ta nourriture est ton médicament et ton médicament est ta nourriture" (Hippocrate)
Aujourd'hui, la nourriture est dénaturée à tel point qu'on peut se demander si elle est encore capable de produire de la santé. Cultivée hors-sol ou sur des sols pauvres et compacts, gorgée de pesticides et autres résidus toxiques, stérilisée par irradiation, la nourriture d'aujourd'hui n'a plus grand chose à voir avec celle consommée à l'époque d'Hippocrate. La sélection génétique des variétés cultivées pour une production maximale, la stérilisation des sols par les produits chimiques, l'ajout d'additifs de conservation et autres exhausteurs de goût, rendent la nourriture stéréotypée, fade et mollasse. Enfin, l'achat sans penser à la production et à la provenance des aliments, la cuisine haute température, et la méconnaissance des associations alimentaires achèvent de rendre notre nourriture impropre à nous satisfaire gustativement, nutritivement et philosophiquement. Pourtant, il est possible de retrouver une meilleure santé grâce à l'observation de quelques principes alimentaires simples.

Mieux-être

La nourriture n'est pas la seule source de santé et de mieux-être. Bon nombre d'approches alternatives, dans différents domaines, permettent de se sentir mieux. Hélas, les personnes qui développent ces approches sont souvent condamnées à le faire hors-système, dans un relatif isolement, ce qui limite le recoupement de leurs recherches, la qualité de leur publications et l'écho de leurs découvertes. Pour pallier ces manques, le journal du monde alternatif vise à mettre en relation ces personnes, leur offre une relecture de leurs travaux et promeut leurs articles dans les moteurs de recherche Internet.

Massage aux huiles essentielles

A force de passer des heures devant l'ordinateur, notre corps a tendance à se cripser. Les muscles en tension permanente, à cause de la souris ou de l'écran, se tendent au point devenir douloureux. De plus, le flux d'informations qui nous bombarde, notamment lors de notre navigation Internet, a tendance à solliciter notre esprit au détriment de notre conscience corporelle. Afin de reposer l'esprit, de retrouver notre conscience du corps, et de détendre nos muscles tendus, nous pouvons pratiquer le massage aux huiles essentielles. Le massage lui-même a une action relaxante, de par les mouvements du masseur ou de la masseuse, mais une grande partie de la relaxation vient de notre cerveau, qui lorsqu'il est sollicité par le toucher modulé, le parfum des huiles, la lumière douce et la musique, passe lui-même dans un état de décontraction. Enfin, les huiles essentielles, lorsqu'elles sont choisies par le test musculaire de la kinésiologie, ont une action régénérante de l'énergie du corps.

Dessin

Un autre hobby relaxant est le dessin. De même que le massage, il stimule les sens au point de faire lâcher prise au cerveau de la routine, le cerveau limbique, responsable de notre agitation mentale. Le dessin nous invite à observer, à laisser notre imagination et notre créativité s'exprimer, et à penser en des termes qui nous éloignent de la réalité et de ses préoccupations. La démarche créative peut commencer par des sorties dans des endroits insolites avec son carnet de croquis, par des cours artistiques d'académie ou lors de stages organisés par des professionnels.

Whist

Moins artistique mais tout aussi relaxant, le whist est un autre hobby digne d'intérêt. Pratiqué surtout en Belgique, le whist est un jeu de cartes entre le bridge et la belote. Les règles diffèrent d'un endroit à l'autre, mais le principe est généralement le même. Pas toujours facile de réunir 4 joueurs autour d'une table pour une partie, mais il existe des tournois organisés dans à peu près tous les endroits du pays. Il est également possible de jouer sur Internet.

Echecs

Il y a tant à dire sur ce jeu historique. Il y a plusieurs façons d'aborder les échecs. Les joueurs de plus haut niveau en ont fait leur profession, internationale. Les amateurs les plus forts voient les échecs comme une compétition ludique : ils jouent en club, participent à des tournois, cherchent à se perfectionner. D'autres moins impliqués jouent pour le plaisir intellectuel, à l'occasion, en vacances ou au hasard d'une soirée d'amis. Les échecs peuvent être un moyen de rencontre : le champion Howard Staunton disait qu'une partie d'échecs renseignait plus sur son adversaire qu'une heure de conversation sincère.

Vous êtes nul aux échecs ? Vengez-vous ! ;-)

Montage PC

Qui dit Internet dit ordinateur, et qui dit ordinateur dit achat d'ordinateur. La conscience générale en ce qui concerne les ordinateurs est qu'ils sont obsolètes après quelques années, voire après quelques mois. Cette conscience est largement induite par les producteurs et les vendeurs d'ordinateurs. Remplacer son ordinateur après deux ans d'usage relève du gaspillage pur et simple. Dans une société où les ressources naturelles s'épuisent, il est urgent pour notre survie de limiter autant que faire se peut notre empreinte écologique. Pour garder son ordinateur bien plus longtemps (entre 6 et 12 ans) sans limitation des possibilités (Internet, traitement de texte, programmation), il suffit de choisir ses pièces au moment de l'achat selon quelques principes de base.


Linux Welcome

English part of this Web site includes:

Linux on laptop articles:I wrote these articles during my time with IBM. They gave me a laptop and a network adapter. Installing Linux was not straightforward: I had to dig the Internet, install special software components, ask specialist friends. All the operations for having Linux working is compiled there.
My contributions to the Mirror Project ... do you know the Mirror Project? It started as an experimental website collecting self-reflection pictures taken by a community of amateur photographers. The website was accepting pictures showing the photographer and its camera in any kind of reflection surface. The funnier the better!