1. L’argile bentonite, une poudre miracle un peu oubliée
  2. Comment s’endormir facilement et bien dormir ?
  3. Kéfir de fruit et Kéfir de lait : quelles différences ? Pourquoi en consommer ?
  4. Pourquoi pratiquer le jeûne intermittent ?
  5. Comment la psychologie sociale explique le comportement ?
  6. Quelles sont les vertus de l’ortie pour votre santé ?
  7. Comment réduire votre allergie aux pollens ?
  8. Quelles sont les vertus du cannabis thérapeutique ?
  9. Comment lutter contre les insomnies ?
  10. Comment courir pour éviter les blessures ? Pieds nus, Minimaliste ou Drop élevé
  11. Comment détecter des carences nutritionnelles ?
  12. Principes alimentaires de base
  13. Quel laxatif naturel prendre contre la constipation ?
  14. Homéopathie et allopathie : quelles différences essentielles?
  15. Qu’est ce que le régime Okinawa ?
  16. Le Kombucha, la boisson tendance : avantages et risques
  17. Médecine douce alternative : Qu’est-ce que l’aromathérapie ?
  18. Comment le soulager le mal de dos ?
  19. La douance et le haut potentiel
  20. Bien manger avec la cuisine vivante
  21. Bien dans son corps bien dans sa tete avant l’été
  22. Bien dans sa tête avec la communication sans violence
  23. Bien dans son corps, bien dans sa tête avec l’homéopathie
  24. Bien manger avec le végétarisme
  25. Les clés de la communication associative sur Internet
  26. Universalité
  27. Conscience
  28. Sens
  29. Sérénité
  30. Énergie
  31. Conseils de séduction pour construire une relation épanouie
  32. Comment être heureux en couple ?
  33. Notes de lecture : comment atténuer les effets secondaires des vaccinations ?
  34. Thérapie séquentielle homéopathique du Dr Jean Elmiger
  35. Voir la vie
  36. Tests musculaires
  37. Ingrédients cosmétiques néfastes pour la peau
  38. La vérité sur les cosmétiques
  39. Pourquoi travailler à la sécurité sociale
  40. Livres de psychologie
  41. L’approche corporelle dans le développement personnel
  42. Sur le chemin du massage
  43. Alimentation des chatons
  44. Plats diététiques
  45. Principes diététiques
21 Mai, 2019
  1. L’argile bentonite, une poudre miracle un peu oubliée
  2. Comment s’endormir facilement et bien dormir ?
  3. Kéfir de fruit et Kéfir de lait : quelles différences ? Pourquoi en consommer ?
  4. Pourquoi pratiquer le jeûne intermittent ?
  5. Comment la psychologie sociale explique le comportement ?
  6. Quelles sont les vertus de l’ortie pour votre santé ?
  7. Comment réduire votre allergie aux pollens ?
  8. Quelles sont les vertus du cannabis thérapeutique ?
  9. Comment lutter contre les insomnies ?
  10. Comment courir pour éviter les blessures ? Pieds nus, Minimaliste ou Drop élevé
  11. Comment détecter des carences nutritionnelles ?
  12. Principes alimentaires de base
  13. Quel laxatif naturel prendre contre la constipation ?
  14. Homéopathie et allopathie : quelles différences essentielles?
  15. Qu’est ce que le régime Okinawa ?
  16. Le Kombucha, la boisson tendance : avantages et risques
  17. Médecine douce alternative : Qu’est-ce que l’aromathérapie ?
  18. Comment le soulager le mal de dos ?
  19. La douance et le haut potentiel
  20. Bien manger avec la cuisine vivante
  21. Bien dans son corps bien dans sa tete avant l’été
  22. Bien dans sa tête avec la communication sans violence
  23. Bien dans son corps, bien dans sa tête avec l’homéopathie
  24. Bien manger avec le végétarisme
  25. Les clés de la communication associative sur Internet
  26. Universalité
  27. Conscience
  28. Sens
  29. Sérénité
  30. Énergie
  31. Conseils de séduction pour construire une relation épanouie
  32. Comment être heureux en couple ?
  33. Notes de lecture : comment atténuer les effets secondaires des vaccinations ?
  34. Thérapie séquentielle homéopathique du Dr Jean Elmiger
  35. Voir la vie
  36. Tests musculaires
  37. Ingrédients cosmétiques néfastes pour la peau
  38. La vérité sur les cosmétiques
  39. Pourquoi travailler à la sécurité sociale
  40. Livres de psychologie
  41. L’approche corporelle dans le développement personnel
  42. Sur le chemin du massage
  43. Alimentation des chatons
  44. Plats diététiques
  45. Principes diététiques

Au printemps, les arbres fleurissent, l’herbe pousse et les personnes avec le nez qui coulent sont de plus en plus nombreuses ! La saison des allergies peut s’étendre sur la majeure partie de l’année. Le pollen est essentiel à la croissance des plantes, mais il peut causer des symptômes désagréables chez les personnes allergiques au pollen.

Pendant le printemps et l’été, le pollen se propage dans l’air et fertilise les plantes. Lorsque les personnes allergiques respirent ce pollen, leur corps l’identifie comme une menace, ce qui peut déclencher une réaction allergique. Explications !

Qu’est-ce que l’allergie au pollen ?

Le pollen est l’un des déclencheurs les plus courants des allergies saisonnières. Beaucoup de gens connaissent l’allergie au pollen comme le « rhume des foins ». Les experts appellent généralement l’allergie au pollen « rhinite allergique saisonnière ».

Chaque printemps, été et automne, les plantes libèrent de minuscules grains de pollen pour fertiliser d’autres plantes de la même espèce. La plupart des pollens qui causent des réactions allergiques proviennent des arbres, des mauvaises herbes et des graminées. Ces plantes produisent de petits grains de pollen légers et secs qui voyagent avec le vent.

Les graminées sont la cause la plus fréquente d’allergie. L’herbe à poux est une cause principale d’allergies aux mauvaises herbes. Parmi les autres sources courantes de pollen de mauvaises herbes, mentionnons l’armoise à armoise, l’amarante, le chénopode blanc et l’amarante à feuilles larges. Certaines espèces d’arbres, dont le bouleau, le cèdre et le chêne, produisent également du pollen hautement allergène.

Symptômes de l’allergie au pollen

allergie-pollensL’allergie au pollen provoque chez une personne plusieurs des symptômes suivants :

  • démangeaisons ou larmoiements
  • démangeaisons de la gorge
  • des éternuements
  • le nez qui coule
  • respiration sifflante

Certaines personnes atteintes d’asthme peuvent également constater qu’une allergie au pollen aggrave leurs symptômes d’asthme existants, qui peuvent comprendre une respiration sifflante et une toux.

Mécanisme de l’allergie au pollen

Lorsqu’une personne respire du pollen, le pollen libère des protéines solubles dans l’eau sur la paroi respiratoire. Ces protéines sont généralement inoffensives, mais il arrive parfois que l’organisme les reconnaisse à tort comme des substances nocives. L’organisme réagit à cette menace perçue en produisant et en libérant des substances connues sous le nom d’anticorps IgE.

Ces anticorps IgE se fixent aux mastocytes de l’organisme qui libèrent l’histamine. L’histamine est la principale substance responsable des symptômes d’allergie au pollen.

Types de pollens

desensibilisation-pollensIl existe différents types de pollen, c’est pourquoi les symptômes d’allergie d’une personne peuvent être graves lorsque les arbres fleurissent, et une autre personne peut avoir des symptômes qui s’aggravent lorsque l’herbe pousse.

Les gens peuvent être allergiques aux types de pollen suivants :

  • graminées
  • les arbres, comme le bouleau, le cèdre et le chêne
  • les mauvaises herbes, comme l’herbe à poux, l’armoise ou la renouée des champs

Si une personne ne sait pas à quel pollen elle est allergique, elle peut consulter un médecin spécialisé dans les allergies. Ces spécialistes sont appelés allergologues.

Les allergologues peuvent effectuer des tests pour déterminer à quels types de pollen une personne est sensible. Cette information est utile parce que chaque type de plante pousse à différents moments de l’année. Savoir à quels types de pollen une personne est allergique peut l’aider à décider quand commencer à adopter des comportements la préservant des réactions allergiques.

Remèdes maison

Des mesures préventives et de bons gestes qu’une personne peut prendre pour réduire ses symptômes d’allergie. En voici quelques exemples :

  • Garder les fenêtres fermées lorsque le taux de pollen est élevé.
  • L’utilisation de filtres spéciaux dans les grilles des climatiseurs centraux pourrait aider à filtrer le pollen du système d’air.
  • Changer de vêtements à chaque fois après être rentré de l’extérieur pour limiter l’exposition au pollen.
  • Prendre un bain ou une douche chaque soir avant d’aller au lit pour débarrasser la peau et les cheveux de l’accumulation de pollen.
  • Laver la literie à l’eau chaude savonneuse au moins une fois par semaine.

Il existe de nombreux remèdes maison contre les allergies, mais la recherche n’a pas encore prouvé leur efficacité.

Un exemple de remède maison est de manger du miel local ou cru. Certains experts en alimentation naturelle soutiennent que la consommation de miel local peut aider à réduire les allergies au pollen de la même façon que les vaccins contre les allergies.

D’autres remèdes à la maison qui peuvent aider à combattre une allergie au pollen comprennent :

  • Boire des tisanes à base de ginkgo, de chardon-Marie, de trèfle rouge, d’ortie ou d’achillée. Ces préparations à base de plantes peuvent avoir des effets anti-inflammatoires, ce qui peut réduire les symptômes d’allergie.
  • Utiliser des outils d’irrigation nasale saline, comme les pots Neti, pour rincer les voies nasales, en utilisant de l’eau chaude et du sel.
  • La prise de capsules à base de plantes.

Les remèdes maison ci-dessus ne sont pas scientifiquement prouvés pour être efficaces, mais des preuves anecdotiques suggèrent qu’ils peuvent aider certaines personnes.

Traitement médical de l’allergie aux pollens

  • Les antihistaminiques sont la prescription classique. Une personne devrait commencer à prendre ces médicaments quelques semaines avant le début de la saison des allergies.
  • Les vaporisateurs nasaux peuvent soulager les symptômes d’une allergie au pollen.
  • Les corticostéroïdes en vaporisateur nasal sont efficaces pour réduire l’inflammation et ses symptômes associés dans les voies nasales.

Comprimés ou injections d’immunothérapie, aussi appelée désensibilisation, pour désensibiliser le corps au pollen. La plupart des traitements aident seulement à gérer les symptômes d’allergie, mais ne peuvent pas les guérir. L’immunothérapie peut être utile pour la prise en charge à long terme des allergies, mais elle peut prendre plusieurs années.

Conclusion

Une allergie au pollen est une affection courante mais irritante. Une personne peut être allergique à certains types de pollen ou à des pollens multiples.

Un allergologue peut les aider à déterminer quels pollens les affectent le plus.

Des médicaments et des traitements à domicile sont disponibles pour réduire les symptômes jusqu’à la fin de la saison pollinique.