Médecine douce et régime alternatif
Un autre monde est possible, il faut le créer autour de nous

Asocial : définition, les symptômes et conséquences

Une personne dite asociale est une personne avec une certaine personnalité. Il y a des degrés et à un certain stade, cela peut être associé à un véritable problème psychologique. Sans surprise, cela entraîne des conséquences sur les relations sociales de la personne. Zoom sur ce trait de personnalité.

Définition

D’une manière simplifiée, être asocial veut dire ne pas savoir vivre en société. C’est avoir du mal à avoir une vie sociale correcte. En effet, une personne asociale a du mal avec l’autorité ainsi que les normes et différentes règles. C’est pour cela d’ailleurs qu’elle a souvent des problèmes judiciaires. On l’appelle également un sociopathe. Cette pathologie s’installe après l’adolescente bien que les symptômes peuvent se manifester bien avant.

En outre, une personne asociale ne ressent aucune émotion humaine. Cela est valable vis-à-vis d’elle-même ou bien envers les autres personnes de son entourage et de la société en général. Un sociopathe a également tendance à être agressive et parfois dangereuse. Sans oublier le fait que d’une manière générale, le sociopathe est associé à d’autres troubles du comportement. Trouver plus de détails sur psychologue-nivelles.be

Reconnaître les signes

Comme mentionnée, l’asociabilité a un degré d’importance. Cela dit, les signes et symptômes dépendent de l’intensité de la personnalité. On distingue notamment chez une personne asociale un train de vie assez solitaire. En effet, elle préfère se retrouver toute seule. De plus, un asocial a du mal à avoir une relation ou une amitié avec les autres. Ses relations restent superficielles. D’autant plus qu’un asocial n’aime pas engager la conversation.

Par ailleurs, une personne asociale est presque un mythomane, car il lui arrive souvent de mentir, ne serait-ce que pour ne pas converser. Outre cela, un asocial peut être également un manipulateur. D’ailleurs, il peut être agressif et menaçant ou encore intimidant. Cela est valable aussi bien verbalement que physiquement. Enfin, un asocial se fout des règles et normes. Il ne ressent aucun remords ni regret dans tous ses actes.

Asociabilité et son entourage

A un degré correct, l’asociabilité entraîne sans surprise un mode de vie solitaire. Cela dit, une personne asociale peut choisir de tout simplement être solitaire et de limiter les contacts et échanges avec son entourage. Dans ce cas, la personne ne présente aucun danger et ce choix peut lui être bénéfique. En effet, l’asocial peut être épanoui avec cette solitude. C’est à son entourage de vivre avec ce choix.

Néanmoins, il y a certains stades de ce type de personnalité où cela ne peut pas être possible. C’est le cas des personnes asociales agressives et qui ne veulent rien savoir des lois. Elles ont donc beaucoup de problèmes d’incarcérations, de violences, etc. Elles mettent leur vie en danger ainsi que celle des autres. Ces personnes souffrent psychologiquement et s’autodétruisent dans la plupart des cas. Elles multiplient les échecs aussi bien personnels que professionnels.

D’autres troubles peuvent être liés à l’asociabilité. Des troubles qui peuvent plus ou moins aggraver la situation. Notamment la paranoïa, la phobie, la dépression ou encore ce qu’on appelle l’anxiété sociale.

You might also like

Comments are closed.