1. Qu’est-ce que la microkinésithérapie et à quoi sert-elle ?
  2. L’équithérapie en réponse aux difficultés des enfants
  3. Grossesse : quels aliments dois-je éviter pendant les fêtes ?
  4. Le MEOPA, ce gaz qui vous permet d’aller chez le dentiste sans souffrir
  5. Comment reconnaître et éradiquer les punaises de lit
  6. Le corossol : un fruit pour lutter contre le cancer ?
  7. Les suppléments de whey protéine et d’acides aminés
  8. Vous entendez moins bien, peut-être souffrez-vous d’une perte auditive
  9. Comment préparer les funérailles d’un parent âgé
  10. L’argile bentonite, une poudre miracle un peu oubliée
  11. Comment s’endormir facilement et bien dormir ?
  12. Kéfir de fruit et Kéfir de lait : quelles différences ? Pourquoi en consommer ?
  13. Pourquoi pratiquer le jeûne intermittent ?
  14. Comment la psychologie sociale explique le comportement ?
  15. Quelles sont les vertus de l’ortie pour votre santé ?
  16. Comment réduire votre allergie aux pollens ?
  17. Quelles sont les vertus du cannabis thérapeutique ?
  18. Comment lutter contre les insomnies ?
  19. Comment courir pour éviter les blessures ? Pieds nus, Minimaliste ou Drop élevé
  20. Comment détecter des carences nutritionnelles ?
  21. Principes alimentaires de base
  22. Quel laxatif naturel prendre contre la constipation ?
  23. Homéopathie et allopathie : quelles différences essentielles?
  24. Qu’est ce que le régime Okinawa ?
  25. Le Kombucha, la boisson tendance : avantages et risques
  26. Médecine douce alternative : Qu’est-ce que l’aromathérapie ?
  27. Comment le soulager le mal de dos ?
  28. La douance et le haut potentiel
  29. Bien manger avec la cuisine vivante
  30. Bien dans son corps bien dans sa tete avant l’été
  31. Bien dans sa tête avec la communication sans violence
  32. Bien dans son corps, bien dans sa tête avec l’homéopathie
  33. Bien manger avec le végétarisme
  34. Les clés de la communication associative sur Internet
  35. Universalité
  36. Conscience
  37. Sens
  38. Sérénité
  39. Énergie
  40. Conseils de séduction pour construire une relation épanouie
  41. Comment être heureux en couple ?
  42. Notes de lecture : comment atténuer les effets secondaires des vaccinations ?
  43. Thérapie séquentielle homéopathique du Dr Jean Elmiger
  44. Voir la vie
  45. Tests musculaires
  46. Ingrédients cosmétiques néfastes pour la peau
  47. La vérité sur les cosmétiques
  48. Pourquoi travailler à la sécurité sociale
  49. Livres de psychologie
  50. L’approche corporelle dans le développement personnel
  51. Sur le chemin du massage
  52. Alimentation des chatons
  53. Plats diététiques
  54. Principes diététiques
18 Fév, 2020
  1. Qu’est-ce que la microkinésithérapie et à quoi sert-elle ?
  2. L’équithérapie en réponse aux difficultés des enfants
  3. Grossesse : quels aliments dois-je éviter pendant les fêtes ?
  4. Le MEOPA, ce gaz qui vous permet d’aller chez le dentiste sans souffrir
  5. Comment reconnaître et éradiquer les punaises de lit
  6. Le corossol : un fruit pour lutter contre le cancer ?
  7. Les suppléments de whey protéine et d’acides aminés
  8. Vous entendez moins bien, peut-être souffrez-vous d’une perte auditive
  9. Comment préparer les funérailles d’un parent âgé
  10. L’argile bentonite, une poudre miracle un peu oubliée
  11. Comment s’endormir facilement et bien dormir ?
  12. Kéfir de fruit et Kéfir de lait : quelles différences ? Pourquoi en consommer ?
  13. Pourquoi pratiquer le jeûne intermittent ?
  14. Comment la psychologie sociale explique le comportement ?
  15. Quelles sont les vertus de l’ortie pour votre santé ?
  16. Comment réduire votre allergie aux pollens ?
  17. Quelles sont les vertus du cannabis thérapeutique ?
  18. Comment lutter contre les insomnies ?
  19. Comment courir pour éviter les blessures ? Pieds nus, Minimaliste ou Drop élevé
  20. Comment détecter des carences nutritionnelles ?
  21. Principes alimentaires de base
  22. Quel laxatif naturel prendre contre la constipation ?
  23. Homéopathie et allopathie : quelles différences essentielles?
  24. Qu’est ce que le régime Okinawa ?
  25. Le Kombucha, la boisson tendance : avantages et risques
  26. Médecine douce alternative : Qu’est-ce que l’aromathérapie ?
  27. Comment le soulager le mal de dos ?
  28. La douance et le haut potentiel
  29. Bien manger avec la cuisine vivante
  30. Bien dans son corps bien dans sa tete avant l’été
  31. Bien dans sa tête avec la communication sans violence
  32. Bien dans son corps, bien dans sa tête avec l’homéopathie
  33. Bien manger avec le végétarisme
  34. Les clés de la communication associative sur Internet
  35. Universalité
  36. Conscience
  37. Sens
  38. Sérénité
  39. Énergie
  40. Conseils de séduction pour construire une relation épanouie
  41. Comment être heureux en couple ?
  42. Notes de lecture : comment atténuer les effets secondaires des vaccinations ?
  43. Thérapie séquentielle homéopathique du Dr Jean Elmiger
  44. Voir la vie
  45. Tests musculaires
  46. Ingrédients cosmétiques néfastes pour la peau
  47. La vérité sur les cosmétiques
  48. Pourquoi travailler à la sécurité sociale
  49. Livres de psychologie
  50. L’approche corporelle dans le développement personnel
  51. Sur le chemin du massage
  52. Alimentation des chatons
  53. Plats diététiques
  54. Principes diététiques

Des solutions alternatives à la médecine traditionnelle peuvent apporter un réel mieux vivre pour certaines pathologies, c’est le cas de l’équithérapie qui fait un bien fou à certains enfants malades. Découvrez ce que l’équithérapie ou l’hippothérapie peut leur apporter.

L’équithérapie, ce que c’est ?

équithérapie hippothérapieDans son sens premier, l’équithérapie (ou hippothérapie) désigne les soins apportés par un cheval à un patient malade ou souffrant d’un handicap. La thérapie du cheval est beaucoup utilisée pour soigner les handicaps, moteur ou mental, et toutes sortes de difficultés psychologiques.

Dans un sens plus large, on peut donc définir l’équithérapie comme l’ensemble des bienfaits que les chevaux peuvent apporter à un individu. Ces bénéfices sont générés par le simple contact avec l’animal mais ceux-ci sont bien plus nombreux avec la pratique de l’équitation. Les équidés apportent un mieux-être à tout leur entourage.

Quels bienfaits apportent la communication animale à vos enfants ?

Développement des rapports sociaux

A la fois un sport individuel et collectif, l’équitation apporte beaucoup aux enfants dans leur développement personnel mais aussi dans leurs relations aux autres. En effet, ce sport implique de savoir créer une relation de confiance avec l’animal mais également de pouvoir s’intégrer dans un centre équestre.

L’enfant doit donc être capable d’interagir avec le cheval, tout en l’écoutant et en le comprenant. En observant les comportements des poneys, il sera capable d’analyser les comportements humains et par conséquent de mieux s’intégrer dans la société. Un cheval permet à un enfant d’apprendre la base des rapports sociaux, en effet, chaque émotion de l’animal est presque toujours instantanément traduite par une réaction, ce qui permet de simplifier la compréhension de ses sentiments. Cette simplicité permet ensuite à l’enfant de s’exprimer plus facilement sur ce qu’il ressent et à mieux comprendre les autres.

La relation cheval-enfant n’est pas la seule relation que l’enfant est amené à établir lors de la pratique de l’équitation. Ce sport est rarement pratiqué seul mais est au contraire très relationnel et engendre de nombreuses autres amitiés. Il est important de pratiquer la discipline dans un centre équestre, un espace vivant où règne entraide, bonne humeur et passion. Pour les enfants, les activités y sont pratiquées en groupes, généralement sous un aspect ludique et sportif. Évoluer en groupe permet alors à l’enfant de s’affirmer, de gagner en confiance en soi, mais également de s’intégrer dans un groupe facilement grâce au centre d’intérêt commun des enfants.

Développement psychomoteur de l’enfant

Bien que de nombreux parents soient effrayés à l’idée de confier son enfant à un animal si impressionnant, l’équitation pour les tout petits (aussi appelée équitation psychomotrice) à de nombreux effets sur la psychomotricité de l’enfant. L’équitation permet à l’enfant de développer son équilibre, son tonus, sa latéralité, la connaissance de son schéma corporel, la notion de temporalité, la construction de l’espace et bien d’autres.

Grâce au fait que l’équitation psychomotrice soit pratiquée sous forme de jeux et avec des poneys adaptés aux enfants, ceux-ci n’ont plus de craintes face à l’animal et voient ce sport comme un amusement. Cela leur permet ensuite de s’épanouir et d’évoluer plus rapidement dû au fait qu’ils se sentent à l’aise à cheval.

Acquisition de nouvelles qualités

Le cheval restant un être vivant et non un objet, celui-ci a des émotions, des sentiments, des changements d’humeur, … ce qui rend la pratique de l’équitation plus compliquée que d’autres sports. L’évolution dans ce sport n’est pas constante, en fonction de l’état physique et mental du cheval, mais aussi du cavalier, une séance peut très bien se passer un jour et être désastreuse le lendemain. Monter à cheval est donc quelque chose d’assez complexe, chaque émotion, chaque mal-être, chaque sentiment est ressenti par l’animal et votre performance est le reflet de votre état physique et psychologique. De ce fait, l’équitation apprend à gérer son stress, sa colère, ses peurs, …

L’évolution dans ce sport est une suite de nœuds infinie. Chaque fois que l’on a réussi à passer une étape, un autre problème est à résoudre. La persévérance et la patiente sont donc deux atouts nécessaires à la pratique de l’équitation. Ceux-ci deviennent de plus en plus importants au fur et à mesure de l’apprentissage. Le cheval aide bien sûr au développement de ces qualités. Si son cavalier agit correctement, il fera preuve lui aussi de patiente, de compréhension et d’écoute. Chaque action bienveillante du cavalier sera récompensée par une réaction positive du cheval et bien sûr, une action malveillante obtiendra une réaction négative. Le cheval n’est que le reflet de son cavalier.

L’équitation apprend donc à gérer ses émotions dans le but de rester patient et de persévérer dans l’apprentissage du sport.

Sens des responsabilités, rigueur et respect

En lien avec le point précédent, le cheval restant un animal imposant avec ses émotions et son caractère, celui-ci demande une certaine rigueur dans son approche et de nombreuses règles sont à respecter dans la pratique de l’équitation. Dès les premières séances, le cavalier abordera de nombreuses notions de sécurité qu’il devra appliquer seul par la suite. Le danger doit donc être maitrisé par l’enfant, ce qui est une source de responsabilité importante. Pour les enfants difficiles, il est souvent observé que, face à se genre de situation, ils deviennent plus responsables et comprennent vite l’importance de respecter les règles. Ceci peut être une vraie solution aux difficultés des enfants à respecter les instructions à l’école.

En plus de la rigueur et du sens des responsabilités, l’équitation apprend aussi aux enfants le respect. En effet, c’est la base de ce sport. Aucune relation ne peut être créée si le cavalier ne respecte pas son cheval. Par contre, le cheval restant imposant, il est également nécessaire de garder une certaine autorité face à lui. Interagir avec un cheval demande donc un juste équilibre entre sévérité et douceur, tout en restant dans le respect de l’animal et des règles de sécurité.

L’équitation a donc bien de véritables vertus thérapeutiques qui peut permettre aux enfants, de développer de nouvelles capacités et d’en améliorer d’autres. Elle leur permet également de s’attacher à une passion et de pouvoir, par la suite, continuer à développer leurs aptitudes, s’épanouir dans un sport et de se dépasser au quotidien. Le therme équithérapie est donc bien adapté à tout ce sport.

Pour quels enfants conseille-t-on l’éthologie équine ?

Avec ses nombreux aspects bénéfiques pour l’intégration sociale et le développement personnel, l’équitation est un sport adapté à de nombreux enfants. Par son interaction avec le cheval, elle attire de nombreux enfants. Mais voici pour lesquels d’entre eux elle est la plus bénéfique et pour lesquels on peut d’autant plus parler d’équithérapie.

  • Les enfants qui ont des comportements solitaires et renfermés, qui présentent une certaine passivité ou qui manquent de confiance en eux. Le cheval leur permet souvent de s’ouvrir et de se confier. L’animal, n’émettant ni jugement, ni préjugé, leur redonne confiance en eux et les aide à dépasser leurs craintes et leurs difficultés.
  • Les enfants hyperactifs, impulsifs et qui manquent de concentration. Le cheval deviendra pour eux une attraction et un centre d’intérêt. Monter à cheval demande concentration et patiente, mais peut aussi apprendre celles-ci quand une vraie relation de confiance s’installe entre l’enfant et l’animal.
  • Les enfants ayant du mal à respecter les règles à l’école et dans la vie de tous les jours. Le cheval va les responsabiliser et les obliger à se mettre des limites. Avec cela il se rendent compte de la reconnaissance de leur entourage, du fait qu’ils respectent les règles et soient respectueux. L’équitation peut être un véritable déclic pour les enfants difficiles.

Comment bien choisir son centre équestre ?

Tout d’abord, tous les enfants sont différents et ont donc besoin de méthodes d’apprentissage différentes. Les caractéristiques d’un manège sont multiples et sont toutes à prendre en compte. Il en existe bien sûr des plus importantes que d’autres.

De loin le plus importante, il faut choisir un centre qui propose des activités adaptées à l’âge de votre enfant. Il existe les manèges privés ou haras, qui sont plutôt dédiés aux adolescents et adultes et sportifs, et les centres équestres ou ferme équestres, dédiés aux enfants et à l’apprentissage. Il est donc préférable, afin de bénéficier du plus grand nombre de bénéfices de l’équithérapie, de choisir pour vos enfants un centre équestre avec des enfants de son âge et des poneys d’une taille adaptée. Il est toujours préférable de d’abord effectuer une journée de stage pour voir si l’écurie convient à l’enfant. Après cela, vous pouvez vous renseignez sur les méthodes utilisées et choisir celle qui conviendrai le mieux pour votre enfant.

Méthode adaptée par âge :

  • 0-3 ans : baby poney/équitation psychomotrice
  • 3-5ans : équitation ludique
  • 5-12ans : équitation en cours collectifs en fonction du niveau
  • 12-16ans : cours particuliers
  • 16ans et plus : spécialisation dans une discipline (dressage, obstacle, éthologie, voltige, attelage, …)

Il est également important de trouver le club où votre enfant trouvera le moniteur ou la monitrice qui lui convient. Certains moniteurs voient plus le côté ludique, d’autres le côté sportif ou encore l’aspect thérapeutique. Il faut trouver la méthode éducative qui convient le mieux à l’enfant pour lui permettre de s’épanouir et d’évoluer. Un club qui organise les passages de brevet (aussi appelé galop) peut aussi être un plus dans l’évolution de l’enfant.

Une autre caractéristique importante à prendre en compte est la localisation du poney club que vous choisissez pour votre enfant. Celui-ci doit, pour le bien, se trouver assez proche de votre domicile. En effet, le cheval peut devenir très important dans la vie de votre enfant et lui demander beaucoup de temps. Une fois habitué à son manège, un enfant aura du mal à s’en aller ailleurs car celui-ci représente de nombreuses attaches pour lui. Il est donc important de trouver un lieu facile d’accès pour votre enfant, où il pourra se rendre plusieurs fois par semaine. Il est aussi préférable de choisir un lieu près des bois ou en pleine nature pour être dans un environnement calme et pouvoir par après faire des balades et randonnées.

Pour bien choisir l’endroit où votre enfant prendra ses cours d’équitation, il est aussi important de tenir compte du caractère et des difficultés de votre enfant. Pour un enfant sur de lui et bien dans sa peau, un centre équestre très affluent, dans lequel il pourra se faire de nombreux camarades sera une superbe source d’amusement pour lui. Au contraire, un enfant timide aura besoin d’un espace moins vivant dans lequel il pourra se sentir plus à l’aise, vivre des moments de relaxation et établir une vraie relation avec son poney. De même pour un enfant hyperactif, qui bénéficiera, dans ce genre de centre, de plus d’attention et de surveillance.

Conclusion

Maintenant que vous savez combien monter à cheval et l’équithérapie peuvent être bénéfiques pour votre enfant, n’hésiter plus et faites-le commencer ce sport magnifique !