1. L’argile bentonite, une poudre miracle un peu oubliée
  2. Comment s’endormir facilement et bien dormir ?
  3. Kéfir de fruit et Kéfir de lait : quelles différences ? Pourquoi en consommer ?
  4. Pourquoi pratiquer le jeûne intermittent ?
  5. Comment la psychologie sociale explique le comportement ?
  6. Quelles sont les vertus de l’ortie pour votre santé ?
  7. Comment réduire votre allergie aux pollens ?
  8. Quelles sont les vertus du cannabis thérapeutique ?
  9. Comment lutter contre les insomnies ?
  10. Comment courir pour éviter les blessures ? Pieds nus, Minimaliste ou Drop élevé
  11. Comment détecter des carences nutritionnelles ?
  12. Principes alimentaires de base
  13. Quel laxatif naturel prendre contre la constipation ?
  14. Homéopathie et allopathie : quelles différences essentielles?
  15. Qu’est ce que le régime Okinawa ?
  16. Le Kombucha, la boisson tendance : avantages et risques
  17. Médecine douce alternative : Qu’est-ce que l’aromathérapie ?
  18. Comment le soulager le mal de dos ?
  19. La douance et le haut potentiel
  20. Bien manger avec la cuisine vivante
  21. Bien dans son corps bien dans sa tete avant l’été
  22. Bien dans sa tête avec la communication sans violence
  23. Bien dans son corps, bien dans sa tête avec l’homéopathie
  24. Bien manger avec le végétarisme
  25. Les clés de la communication associative sur Internet
  26. Universalité
  27. Conscience
  28. Sens
  29. Sérénité
  30. Énergie
  31. Conseils de séduction pour construire une relation épanouie
  32. Comment être heureux en couple ?
  33. Notes de lecture : comment atténuer les effets secondaires des vaccinations ?
  34. Thérapie séquentielle homéopathique du Dr Jean Elmiger
  35. Voir la vie
  36. Tests musculaires
  37. Ingrédients cosmétiques néfastes pour la peau
  38. La vérité sur les cosmétiques
  39. Pourquoi travailler à la sécurité sociale
  40. Livres de psychologie
  41. L’approche corporelle dans le développement personnel
  42. Sur le chemin du massage
  43. Alimentation des chatons
  44. Plats diététiques
  45. Principes diététiques
22 Juil, 2019
  1. L’argile bentonite, une poudre miracle un peu oubliée
  2. Comment s’endormir facilement et bien dormir ?
  3. Kéfir de fruit et Kéfir de lait : quelles différences ? Pourquoi en consommer ?
  4. Pourquoi pratiquer le jeûne intermittent ?
  5. Comment la psychologie sociale explique le comportement ?
  6. Quelles sont les vertus de l’ortie pour votre santé ?
  7. Comment réduire votre allergie aux pollens ?
  8. Quelles sont les vertus du cannabis thérapeutique ?
  9. Comment lutter contre les insomnies ?
  10. Comment courir pour éviter les blessures ? Pieds nus, Minimaliste ou Drop élevé
  11. Comment détecter des carences nutritionnelles ?
  12. Principes alimentaires de base
  13. Quel laxatif naturel prendre contre la constipation ?
  14. Homéopathie et allopathie : quelles différences essentielles?
  15. Qu’est ce que le régime Okinawa ?
  16. Le Kombucha, la boisson tendance : avantages et risques
  17. Médecine douce alternative : Qu’est-ce que l’aromathérapie ?
  18. Comment le soulager le mal de dos ?
  19. La douance et le haut potentiel
  20. Bien manger avec la cuisine vivante
  21. Bien dans son corps bien dans sa tete avant l’été
  22. Bien dans sa tête avec la communication sans violence
  23. Bien dans son corps, bien dans sa tête avec l’homéopathie
  24. Bien manger avec le végétarisme
  25. Les clés de la communication associative sur Internet
  26. Universalité
  27. Conscience
  28. Sens
  29. Sérénité
  30. Énergie
  31. Conseils de séduction pour construire une relation épanouie
  32. Comment être heureux en couple ?
  33. Notes de lecture : comment atténuer les effets secondaires des vaccinations ?
  34. Thérapie séquentielle homéopathique du Dr Jean Elmiger
  35. Voir la vie
  36. Tests musculaires
  37. Ingrédients cosmétiques néfastes pour la peau
  38. La vérité sur les cosmétiques
  39. Pourquoi travailler à la sécurité sociale
  40. Livres de psychologie
  41. L’approche corporelle dans le développement personnel
  42. Sur le chemin du massage
  43. Alimentation des chatons
  44. Plats diététiques
  45. Principes diététiques

Le régime Okinawa tire son nom d’un archipel localisé entre le Japon, la Chine et Taïwan. Les habitants de cette région sont reconnus pour leur longévité. En outre, ils bénéficient d’une parfaite santé. Ils ont de la vitalité dans leurs cellules. Leur diète est composée de repas légers, peu caloriques et pauvres en sucre. Découvrez le régime Okinawa !

Qu’est-ce que le régime d’Okinawa ?

Le régime d’Okinawa met l’accent sur une alimentation riche en légumes jaunes, oranges et verts. Bien que le riz soit omniprésent à l’heure des repas au Japon, ils lésinent sur les céréales et se concentrent plutôt sur la patate douce pourpre. La viande (y compris le porc), les produits laitiers et les fruits de mer sont consommés en petites quantités, et l’accent est mis sur le soja et les légumineuses.

L’ensemble de l’alimentation est assez pauvre en sucre et en céréales – les habitants d’Okinawa consomment environ 30 pour cent moins de sucre et 15 pour cent moins de céréales que le reste du Japon.

Le régime d’Okinawa tire son nom de la plus grande île des îles Ryukyu du Japon. Les amateurs d’histoire pourraient reconnaître le nom de la bataille d’Okinawa, combattue pendant la Seconde Guerre mondiale. Mais de nos jours, il y a une autre raison pour laquelle c’est dans les livres d’histoire : Les gens d’Okinawa vivent très, très longtemps.

L’espérance de vie moyenne est de 84 ans au Japon. Cinq fois plus de personnes d’Okinawa vivent 100 ans que leurs pairs dans le reste du pays. Les chercheurs ont étudié les habitants d’Okinawa pendant des années, et la réponse réside à la fois dans le régime alimentaire typique d’Okinawa et dans l’attitude des îles vis-à-vis de l’alimentation.

Une alimentation gage de minceur

okinawa-sobaEn adoptant l’alimentation des habitants de l’archipel d’Okinawa, vous pouvez maigrir sans risque. Le succès de ce régime repose sur sa faiblesse en matières grasses. La composition des menus se fait en fonction de la densité énergétique des aliments. Le but est de sélectionner les aliments peu caloriques, mais ils doivent être riches en vitamines et minéraux. En mangeant selon les principes du régime Okinawa, on maigri en douceur sans connaître des problèmes de surpoids. Cette diète favorise une bonne élimination des toxines.

Dans le régime Okinawa, il faut privilégier tous les aliments ayant une densité énergétique en dessous de 0,7. Par contre, il va falloir faire attention aux aliments avec une densité énergétique supérieure à 3. Les aliments dont la densité énergétique oscille entre 0,8 et 1,6 pourront être consommés avec modération. La restriction calorique a des bienfaits sur la santé. Par exemple, elle limite le taux de radicaux libres et réduit celui d’insuline dans le milieu intérieur (sang). Ce régime, privilégié des habitants de l’archipel d’Okinawa, peut s’adapter à notre mode de vie occidental. D’ailleurs, il existe une version occidentale facile à suivre de cette alimentation okinawaïenne. En plus d’aider à perdre du poids, le régime Okinawa lutte plus efficacement contre les infections. Par ailleurs, la diète est compatible avec le sport.

Le régime Okinawa pour booster son système immunitaire

okinawa-regimeSi vous avez un système immunitaire affaibli, votre organisme ne se défendra pas de la meilleure façon contre les infections. Avec le régime Okinawa, on met tous les atouts de son côté pour booster sa résistance aux maladies. Le régime Okinawa renferme peu de mauvaises graisses qui fragilisent la flore intestinale. De plus, il renforce la barrière intestinale grâce aux probiotiques. C’est pourquoi ce régime fait appel aux aliments tels que : les laits fermentés, la pâte fermentée de soja, les yaourts (au bifidus et lactobacillus), etc. Pour lutter contre la fatigue, il faut surtout miser sur les céréales complètes et les légumineuses. D’un autre côté, ces aliments sont de bonnes sources de magnésium. Or, une carence en magnésium favorise un manque de vitalité.

Dans le régime Okinawa, les aliments qui fortifient les défenses immunitaires sont variés. On distingue :

Patates douces

Autrefois, les Okinawaïens moins riches mangeaient des patates douces. Beaucoup, beaucoup de patates douces. Le riz, en particulier le riz blanc, était plus cher et donc un peu un symbole de statut : c’était quelque chose que seuls les gens les plus riches consommaient. Les patates douces sont denses en nutriments et riches en vitamines A et C, en calcium et en potassium. Ils sont également riches en fibres et contiennent de la vitamine E.

Soja

Le régime traditionnel d’Okinawa comprend du soja sous forme de pâte de miso et de tofu. Le soja est une excellente source de protéines végétales, et il fournit la majeure partie des protéines de l’alimentation d’Okinawa. Le soja contient également des phytochimiques appelés flavonoïdes et phytoestrogènes, qui peuvent avoir des propriétés bénéfiques pour la santé.

Melon amer

Le melon amer est une gourde que l’on appelle aussi goya, goo-fa ou ku gua. On l’utilise dans les salades, les plats sautés et on peut en faire du jus ou du thé. Il est riche en fibres et en vitamine C, en plus d’avoir des propriétés phytochimiques bénéfiques. Il peut être difficile de trouver du melon amer dans votre épicerie locale, mais les marchés alimentaires asiatiques l’offrent probablement.

Champignons Shiitake

Ces gros champignons se retrouvent dans de nombreux types de cuisine asiatique. Ils sont nutritifs et peuvent avoir des effets bénéfiques sur la santé qui pourraient avoir un impact sur votre système immunitaire et aider à réguler le cholestérol. Vous pouvez trouver ces champignons dans la section des fruits et légumes de la plupart des épiceries ou dans l’allée des légumes en conserve.

Algues marines

Le kombu, le hijiki et le mozuku sont des algues marines couramment utilisées à Okinawa. On les sert souvent avec des nouilles, dans les salades, les sautés et les légumes. Les algues sont riches en iode, folate, calcium, fer, magnésium et astaxanthine. Il n’est pas facile de trouver ces types d’algues dans une épicerie typique, mais vous pouvez trouver le nori, qui est vendu en feuilles minces, et parfois utilisé pour préparer des sushis.

Herbes et épices

Certains des assaisonnements utilisés dans ce régime sont potentiellement bénéfiques pour la santé et ajoutent de la saveur sans ajouter de calories. Ils comprennent le curcuma, l’armoise, le poivron d’Okinawa et les graines de fenouil.

Pourquoi ce régime peut-il fonctionner ?

Le régime alimentaire d’Okinawa est faible en calories et riche en fibres, de sorte qu’il peut vous aider à perdre ou à maintenir du poids, ce qui est essentiel pour éviter les maladies chroniques comme les maladies cardiovasculaires, le diabète et certaines formes de cancer.

On pourrait dire que le régime d’Okinawa est un régime anti-inflammatoire, qui peut aider à réduire le risque de ces maladies chroniques pour un certain nombre de raisons :

  • Faible en gras (surtout les gras saturés), mais toujours riche en acides gras oméga-3. Au moins certaines formes de graisses saturées peuvent augmenter l’inflammation et les oméga-3 ont tendance à réduire l’inflammation.
  • Faible teneur en glucides raffinés (comme le sucre), de sorte qu’elle n’a pas un grand impact sur votre taux de glycémie. C’est une bonne chose, car les pics de glycémie pourraient contribuer à un état pro-inflammatoire dans votre corps qui augmente le risque de maladies chroniques et d’inflammation.
  • Riche en vitamines C, E et A, et en produits phytochimiques. Ces nutriments agissent comme antioxydants pour protéger vos cellules des dommages causés par les radicaux libres (fumée, pollution, graisses et huiles rances, etc.). Ces nutriments peuvent aider à réduire l’inflammation.

Le régime d’Okinawa est-il pour vous ?

Le principal inconvénient est qu’il a tendance à être riche en sodium. Si vous suivez un régime à teneur réduite en sel, veuillez consulter votre médecin avant d’ajouter des aliments riches en sodium comme le miso, le poisson salé ou la sauce soya (même la sauce soya réduite en sodium est riche en sodium). Il est possible que l’abondance de fruits et de légumes riches en potassium et en calcium contrebalance le sodium, mais vous ne devriez pas prendre ce risque.

Ce régime est très faible en viande rouge, œufs et volaille. Ce n’est pas grave, car le soja et le poisson peuvent quand même fournir suffisamment de protéines. Mais il contient aussi très peu de céréales, même des grains entiers, et sa teneur en produits laitiers est très faible. On peut se nourrir suffisamment sans ces groupes d’aliments, mais il est difficile de suivre un régime aussi restrictif.

 Régime Okinawa : quels sont les risques ?

Les bienfaits du régime Okinawa ont été prouvés. Il a l’avantage d’être équilibré et de procurer la satiété par son apport en fibres. Toutefois, il peut avoir des incidences sur la santé, s’il est envisagé sur une longue période. Il occasionnera des carences nutritionnelles. Pensez à vous faire suivre par un spécialiste durant votre régime.