Le mal de dos est réputé être le mal du siècle ; tout le monde semble en souffrir à des degrés divers. Les plus touchés d’entre nous souffrent tellement que leur vie est calvaire. Sciatique, lumbago, torticolis, maux de tête, font partie de ces maux réputés tenaces. Pourtant les approches ne manquent pas.

Les thérapeutes manuels classiques proposent de renforcer la colonne vertébrale par des exercices de musculation. Les thérapeutes manuels alternatifs, les masseurs esthéticiens et les masseurs indépendants offrent des massages relaxants ou tonifiants.

Les osthéopathes structurels et les chiropracteurs manipulent les vertèbres au-delà du jeu articulaire habituel. Les osthéopathes viscéraux massent le ventre pour libérer les tensions du dos. Les othéopathes cranio-sacrés suggèrent que les maux de dos sont liés à des perturbations du mouvement respiratoire primaire et de la circulation du liquide céphalo-rachidien.

Enfin, les psychosomaticiens associent les troubles du dos à toutes sortes de causes émotionnelles. Toutes ces pratiques peuvent rendre à la personne un peu de vie et d’énergie mais ne soulagent pas toujours durablement. Après plusieurs mois, parfois quelques semaines, il est fréquent que les maux reviennent et que la personne retourne consulter.

Il semble parfois n’y avoir pas de limite à cette nécessité de consulter, comme si le traitement devait durer à vie. Fort heureusement, de nouvelles techniques voient le jour pour soulager le mal de dos. Nous verrons comment les aborder, ce qu’on peut en attendre, comment les associer, et en fin de compte, comment progresser vers l’autonomie.

0 Comments

Leave a Comment