1. Kéfir de fruit et Kéfir de lait : quelles différences ? Pourquoi en consommer ?
  2. Pourquoi pratiquer le jeûne intermittent ?
  3. Comment la psychologie sociale explique le comportement ?
  4. Quelles sont les vertus de l’ortie pour votre santé ?
  5. Comment réduire votre allergie aux pollens ?
  6. Quelles sont les vertus du cannabis thérapeutique ?
  7. Comment lutter contre les insomnies ?
  8. Comment courir pour éviter les blessures ? Pieds nus, Minimaliste ou Drop élevé
  9. Comment détecter des carences nutritionnelles ?
  10. Principes alimentaires de base
  11. Quel laxatif naturel prendre contre la constipation ?
  12. Homéopathie et allopathie : quelles différences essentielles?
  13. Qu’est ce que le régime Okinawa ?
  14. Le Kombucha, la boisson tendance : avantages et risques
  15. Médecine douce alternative : Qu’est-ce que l’aromathérapie ?
  16. Comment le soulager le mal de dos ?
  17. La douance et le haut potentiel
  18. Bien manger avec la cuisine vivante
  19. Bien dans son corps bien dans sa tete avant l’été
  20. Bien dans sa tête avec la communication sans violence
  21. Bien dans son corps, bien dans sa tête avec l’homéopathie
  22. Bien manger avec le végétarisme
  23. Les clés de la communication associative sur Internet
  24. Universalité
  25. Conscience
  26. Sens
  27. Sérénité
  28. Énergie
  29. Conseils de séduction pour construire une relation épanouie
  30. Comment être heureux en couple ?
  31. Notes de lecture : comment atténuer les effets secondaires des vaccinations ?
  32. Thérapie séquentielle homéopathique du Dr Jean Elmiger
  33. Voir la vie
  34. Tests musculaires
  35. Ingrédients cosmétiques néfastes pour la peau
  36. La vérité sur les cosmétiques
  37. Pourquoi travailler à la sécurité sociale
  38. Livres de psychologie
  39. L’approche corporelle dans le développement personnel
  40. Sur le chemin du massage
  41. Alimentation des chatons
  42. Plats diététiques
  43. Principes diététiques
23 Avr, 2019
  1. Kéfir de fruit et Kéfir de lait : quelles différences ? Pourquoi en consommer ?
  2. Pourquoi pratiquer le jeûne intermittent ?
  3. Comment la psychologie sociale explique le comportement ?
  4. Quelles sont les vertus de l’ortie pour votre santé ?
  5. Comment réduire votre allergie aux pollens ?
  6. Quelles sont les vertus du cannabis thérapeutique ?
  7. Comment lutter contre les insomnies ?
  8. Comment courir pour éviter les blessures ? Pieds nus, Minimaliste ou Drop élevé
  9. Comment détecter des carences nutritionnelles ?
  10. Principes alimentaires de base
  11. Quel laxatif naturel prendre contre la constipation ?
  12. Homéopathie et allopathie : quelles différences essentielles?
  13. Qu’est ce que le régime Okinawa ?
  14. Le Kombucha, la boisson tendance : avantages et risques
  15. Médecine douce alternative : Qu’est-ce que l’aromathérapie ?
  16. Comment le soulager le mal de dos ?
  17. La douance et le haut potentiel
  18. Bien manger avec la cuisine vivante
  19. Bien dans son corps bien dans sa tete avant l’été
  20. Bien dans sa tête avec la communication sans violence
  21. Bien dans son corps, bien dans sa tête avec l’homéopathie
  22. Bien manger avec le végétarisme
  23. Les clés de la communication associative sur Internet
  24. Universalité
  25. Conscience
  26. Sens
  27. Sérénité
  28. Énergie
  29. Conseils de séduction pour construire une relation épanouie
  30. Comment être heureux en couple ?
  31. Notes de lecture : comment atténuer les effets secondaires des vaccinations ?
  32. Thérapie séquentielle homéopathique du Dr Jean Elmiger
  33. Voir la vie
  34. Tests musculaires
  35. Ingrédients cosmétiques néfastes pour la peau
  36. La vérité sur les cosmétiques
  37. Pourquoi travailler à la sécurité sociale
  38. Livres de psychologie
  39. L’approche corporelle dans le développement personnel
  40. Sur le chemin du massage
  41. Alimentation des chatons
  42. Plats diététiques
  43. Principes diététiques

Le corps humain a besoin de nombreuses vitamines et minéraux différents qui sont cruciaux à la fois pour le développement et la prévention des maladies. Ces vitamines et minéraux sont souvent appelés micronutriments. Ils ne sont pas produits naturellement par l’organisme, vous devez donc les absorber dans votre alimentation. Mais parfois, ce n’est pas le cas et on observe alors une ou des carences nutritionnelles !

Que sont les carences nutritionnelles ?

Une carence nutritionnelle se produit lorsque l’organisme n’absorbe pas la quantité nécessaire d’un nutriment ou ne l’obtient pas de la nourriture. Les carences peuvent entraîner divers problèmes de santé. Il peut s’agir de problèmes de digestion, de troubles cutanés, d’un retard de croissance osseuse ou d’une anomalie de la croissance osseuse, voire même de démence.

La quantité de chaque nutriment que vous devriez consommer dépend de votre âge. De nombreux aliments que vous achetez, comme les céréales, le pain et le lait, sont  parfois enrichis de nutriments nécessaires pour prévenir les carences nutritionnelles.

Il se peut aussi que votre corps est incapable d’absorber certains nutriments, même si vous les consommez. Il est possible d’avoir une carence en n’importe lequel des nutriments dont votre corps a besoin.

Comment diagnostique-t-on les carences nutritionnelles ?

Votre médecin discutera avec vous de votre régime alimentaire et de vos habitudes alimentaires s’il soupçonne une carence nutritionnelle. Ils vous demanderont quels sont vos symptômes. N’oubliez pas de mentionner si vous avez eu des périodes de constipation ou de diarrhée, ou si du sang a été présent dans vos selles.

Votre carence nutritionnelle peut également être diagnostiquée lors d’analyses sanguines de routine, y compris une formule sanguine complète. C’est souvent ainsi que les médecins identifient l’anémie.

Quels sont les symptômes des carences nutritionnelles ?

Les symptômes d’une carence nutritionnelle dépendent du nutriment qui manque à l’organisme. Cependant, il y a certains symptômes généraux que vous pourriez ressentir. Ceux-ci peuvent comprendre :

  • pâleur, ou peau pâle
  • épuisement
  • difficulté à respirer
  • fringales alimentaires inhabituelles
  • chute de cheveux
  • périodes de vertige
  • constipation
  • somnolence
  • palpitations du cœur
  • sentiment de faiblesse ou d’évanouissement
  • picotement et engourdissement des articulations
  • problèmes menstruels, tels que des menstruations manquées ou des cycles très abondants
  • faible concentration

Avec le temps, la plupart des gens s’adaptent aux symptômes. Cela peut faire en sorte que l’affection ne soit pas diagnostiquée. Prenez rendez-vous avec votre médecin si vous éprouvez des périodes prolongées de fatigue, de faiblesse ou de manque de concentration. Ces symptômes pourraient être le signe du début d’une carence grave.

Quelles sont les causes des carences nutritionnelles ?

Les principales causes de carences nutritionnelles sont :

  • une mauvaise alimentation pauvre en nutriments essentiels,
  • une maladie ou un médicament qui nuit à l’absorption.

L’organisme est capable de stocker certains nutriments, de sorte qu’une carence peut ne pas être détectée tant que l’organisme n’a pas été privé de nutriments pendant un certain temps. Un certain nombre de maladies et d’affections peuvent entraîner une carence en fer. Il s’agit notamment de :

  • cancer du côlon
  • flore intestinale déséquilibrée
  • maladie de Crohn
  • maladie cœliaque

La grossesse peut également causer une carence en fer si l’organisme détourne le fer vers le fœtus.

Comment traite-t-on les carences nutritionnelles ?

Le traitement d’une carence nutritionnelle dépend du type et de la gravité de la carence. Votre médecin déterminera la gravité de la carence ainsi que la probabilité de problèmes à long terme causés par le manque de nutriments.

Avant de décider d’un plan de traitement, ils peuvent demander d’autres tests pour voir s’il y a d’autres dommages. Les symptômes s’estompent habituellement lorsque l’on suit un régime alimentaire approprié ou que l’on prend des suppléments nutritifs.

Changements alimentaires

Un médecin peut vous conseiller sur la façon de modifier vos habitudes alimentaires en cas de carence mineure. Par exemple, les personnes atteintes d’anémie devraient inclure plus de viande, d’œufs, de volaille, de légumes et de légumineuses dans leur alimentation.

Votre médecin peut vous référer à une diététicienne si votre déficience est plus grave. Ils peuvent recommander de tenir un journal alimentaire pendant quelques semaines. Lorsque vous rencontrerez la diététicienne, vous passerez en revue le journal et identifierez tous les changements que vous devriez apporter.

Suppléments

La plupart de vos nutriments devraient provenir des aliments. Dans certains cas, vous devrez peut-être prendre des suppléments ou une multivitamine. La fréquence et la posologie d’un supplément dépendent de la gravité de la carence. Votre médecin ou votre diététicienne peut le déterminer.

Consultez votre médecin avant de prendre toute supplémentation nutritionnelle.

Une carence nutritionnelle peut-elle causer des problèmes à long terme ?

La plupart des problèmes causés par les carences nutritionnelles cessent lorsque vous n’êtes plus déficient. Mais dans certains cas, il peut y avoir des dommages durables. Cela ne se produit habituellement que lorsque la carence a été grave et qu’elle a duré longtemps.

Par exemple, une carence prolongée en thiamine peut être associée à un retard de croissance ou à une dépression. Les carences nutritionnelles chez les enfants peuvent être graves et entraîner des effets négatifs durables sur la santé.

Si vous éprouvez des symptômes et que vous craignez de ne pas obtenir une quantité suffisante d’un certain nutriment, parlez-en à votre médecin. Ils peuvent discuter de votre régime alimentaire avec vous et vous aider à déterminer si vous devriez modifier votre alimentation ou commencer à prendre des suppléments.

Les carences nutritionnelles les plus courantes

Pour voir directement quels aliments peuvent vous aider à combattre une carence, voici une infographie pour chaque vitamine et les aliments qui en contiennent :

carences-alimentaires-vitaminesCarence en fer

La carence nutritionnelle la plus répandue dans le monde est la carence en fer. Une carence en fer peut entraîner l’anémie. Il s’agit d’un trouble sanguin qui cause de la fatigue, de la faiblesse et une variété d’autres symptômes.

Le fer se trouve dans les aliments comme les légumes-feuilles foncés, la viande rouge et le jaune d’œuf. Il aide votre corps à fabriquer des globules rouges. Lorsque vous souffrez d’une carence en fer, votre organisme produit moins de globules rouges. Les globules rouges qu’il produit sont plus petits et plus pâles que les globules sains. Ils sont également moins efficaces pour fournir de l’oxygène à vos tissus et organes.

Selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS), plus de 30 % de la population mondiale est anémique. Beaucoup de ces personnes sont anémiques en raison d’une carence en fer. En fait, c’est la seule carence nutritionnelle qui prévaut dans les pays en développement et les pays industrialisés. L’anémie ferriprive touche tellement de gens qu’elle est maintenant largement reconnue comme une épidémie de santé publique.

Carence en vitamine A

La vitamine A est un groupe de nutriments essentiels à la santé et au fonctionnement des yeux et à la santé génésique des hommes et des femmes. Elle joue également un rôle dans le renforcement du système immunitaire contre les infections. Selon l’OMS, la carence en vitamine A est la principale cause de cécité évitable chez les enfants. Les femmes enceintes carencées en vitamine A ont également des taux de mortalité maternelle plus élevés.

Le bêta-carotène est un nutriment qui agit comme antioxydant. On le trouve dans les produits rouges, oranges, jaunes et vert foncé. Le bêta-carotène peut être converti en vitamine A dans l’organisme au besoin.

Pour les nouveau-nés, la meilleure source de vitamine A est le lait maternel. Pour tous les autres, il est important de manger beaucoup d’aliments riches en vitamine A. Ces aliments comprennent :

  • lait
  • légumes verts, comme le chou frisé, le brocoli et les épinards
  • les légumes oranges, comme les carottes, les patates douces et la citrouille
  • les fruits jaune-rougeâtre, comme les abricots, les papayes, les pêches et les tomates

Carence en thiamine (vitamine B-1)

Une autre carence nutritionnelle courante se produit avec la thiamine, également connue sous le nom de vitamine B-1. La thiamine est une partie importante de votre système nerveux. Il aide également votre corps à transformer les glucides en énergie dans le cadre de votre métabolisme.

Un manque de thiamine peut entraîner :

  • perte pondérale
  • épuisement
  • désarroi
  • perte de mémoire à court terme

La carence en thiamine peut également entraîner des lésions nerveuses et musculaires et affecter le cœur.

La carence en thiamine est le plus souvent observée chez les personnes ayant une consommation excessive d’alcool. L’alcool réduit la capacité de l’organisme à absorber la thiamine, à la stocker dans le foie et à la transformer en une forme utilisable. La carence en thiamine est une cause fréquente du syndrome de Wernicke-Korsakoff. C’est une forme de démence.

De bonnes sources de thiamine comprennent :

  • légumineuses
  • germe de blé
  • porc

Carence en niacine (vitamine B-3)

La niacine est un autre minéral qui aide le corps à transformer les aliments en énergie. C’est aussi connu sous le nom de vitamine B-3. La niacine est présente dans la plupart des protéines animales, mais aussi dans les arachides. En conséquence, cette condition est rare dans les pays industrialisés ou dans les communautés carnivores.

Les symptômes comprennent la diarrhée, la démence et les troubles cutanés. Vous pouvez habituellement le traiter avec une alimentation équilibrée et des suppléments de vitamine B-3.

Carence en folate (vitamine B-9)

La vitamine B-9 aide l’organisme à créer des globules rouges et à produire de l’ADN. On l’appelle souvent folate. Le folate aide également au développement du cerveau et au fonctionnement du système nerveux. L’acide folique est la forme synthétique que l’on trouve dans les suppléments ou les aliments enrichis.

L’acide folique est particulièrement important pour le développement du fœtus. Elle joue un rôle crucial dans la formation du cerveau et de la moelle épinière d’un enfant en développement. Une carence en folate peut entraîner de graves malformations congénitales, des problèmes de croissance ou de l’anémie.

Vous pouvez trouver de l’acide folique dans les aliments suivants :

  • haricots et lentilles
  • agrumes
  • légumes verts à feuilles
  • asperge
  • les viandes, comme la volaille et le porc
  • coquillages
  • produits céréaliers enrichis
  • céréales complètes

Bien que les haricots puissent fournir une grande quantité d’acide folique, la teneur en acide folique des haricots en conserve représente environ la moitié de ce qu’offrent les haricots cuits et secs.

Les femmes enceintes ou susceptibles de le devenir devraient consommer jusqu’à 400 microgrammes d’acide folique par jour, en plus du folate qu’elles obtiennent naturellement des aliments, pour prévenir les anomalies congénitales.

Des recherches ont également démontré que certaines personnes ont des mutations génétiques qui empêchent leur corps de méthyler le folate ou de le convertir dans une forme que le corps peut utiliser. Dans ces cas, bien que l’apport en folate puisse être adéquat, un supplément de folate méthylé peut être nécessaire pour prévenir une carence.

Carence en cobalamine (vitamine B-12)

La vitamine B-12 est une vitamine B qui aide l’organisme à fabriquer suffisamment de globules rouges sains. La carence en cette vitamine est courante chez les personnes qui :

  • sont végétaliens
  • ont subi une chirurgie gastrique
  • ont plus de 60 ans
  • sont diabétiques et prennent de la metformine (Glucophage)
  • ont une longue histoire d’utilisation d’antiacides
  • manquent de facteur intrinsèque

Le facteur intrinsèque est une protéine de transport sécrétée par les cellules de l’estomac. Il se lie au B-12 et le transporte dans l’intestin grêle pour absorption. C’est ainsi que le corps est capable d’absorber et d’utiliser le B-12. Un apport adéquat en calcium aux repas est nécessaire pour que le facteur intrinsèque contribue à l’absorption du B-12 dans l’intestin grêle.

Une carence en cette vitamine peut causer une anémie pernicieuse. Il s’agit d’un type d’anémie causée par une diminution de la capacité d’absorber efficacement le B-12. L’anémie pernicieuse est plus fréquente chez les personnes atteintes de troubles auto-immuns et de maladies inflammatoires ou digestives.

Les symptômes d’une carence en vitamine B-12 incluent :

  • fatigue et faiblesse des extrémités
  • vertige
  • essoufflement
  • perte pondérale
  • nausée ou manque d’appétit
  • douleur, rougeur ou enflure de la langue
  • peau pâle ou jaunâtre

Si elle n’est pas traitée pendant trop longtemps, une carence en vitamine B-12 peut causer des dommages irréversibles au système nerveux. Les symptômes les plus graves sont les suivants :

  • difficulté à marcher
  • faiblesse musculaire
  • irritabilité
  • démence
  • perte de mémoire

Votre médecin peut vous prescrire diverses analyses sanguines pour vérifier si vous souffrez d’une carence en vitamine B-12. Les tests sanguins peuvent vérifier :

  1. taux de vitamine B-12
  2. acide méthylmalonique
  3. anticorps intrinsèques du facteur

Le traitement peut être fourni de diverses façons, notamment :

  • l’augmentation des sources de vitamine B-12 dans l’alimentation
  • prendre des suppléments de vitamine B-12
  • recevoir des injections de vitamine B-12
  • transfusions sanguines

La vitamine B-12 est souvent présente dans la viande rouge et les produits d’origine animale. Les sources végétariennes comprennent les laits enrichis à base de plantes et la levure nutritionnelle.

Carence en vitamine D

Un milliard de personnes dans le monde ne consomment pas assez de vitamine D. Les personnes dont la peau est plus foncée courent un risque plus élevé de carence en vitamine D.

La vitamine D est essentielle à la santé des os. Il aide l’organisme à maintenir les bons niveaux de calcium afin de réguler le développement des dents et des os. Une carence en cet élément nutritif peut entraîner un retard de croissance ou une mauvaise croissance osseuse. L’ostéoporose, causée par un manque de calcium et de vitamine D, peut entraîner des os poreux et fragiles qui se cassent très facilement.

La vitamine D ne se trouve naturellement que dans quelques aliments. Les aliments contenant de la vitamine D comprennent :

  • huiles de foie de poisson
  • poisson gras
  • champignons
  • jaunes d’œufs
  • foie

La meilleure source de vitamine D est la lumière du soleil. Certaines recherches suggèrent que 5 à 30 minutes d’exposition au soleil de midi deux fois par semaine sur le visage, les bras, le cou ou le dos peuvent vous fournir suffisamment de vitamine D.

L’écran solaire empêche l’absorption de la vitamine D de la lumière du soleil à travers la peau. Passez quelques minutes au soleil avant l’application de l’écran solaire pour une absorption optimale de la vitamine D.

Carence en calcium

Le calcium aide votre corps à développer des os et des dents solides. Il aide aussi votre cœur, vos nerfs et vos muscles à fonctionner comme il se doit.

Une carence en calcium ne se manifeste souvent pas immédiatement, mais elle peut entraîner de graves problèmes de santé avec le temps. Si vous ne consommez pas assez de calcium, votre corps peut utiliser le calcium de vos os à la place. Cela entraîne une perte osseuse.

Bien que certains experts croient que les carences en calcium peuvent être liées à une faible masse osseuse et à l’affaiblissement des os dû à l’ostéoporose, il s’agit d’un sujet très controversé. Selon l’OMS, les données probantes confirment l’importance du calcium et de la vitamine D pour la santé des os chez les personnes âgées. Les données sont plus faibles pour les populations plus jeunes.

Les études de population menées par l’OMS révèlent également que les pays où l’apport en calcium est faible n’ont pas de taux élevés de maladies osseuses. Mais les pays où l’apport en calcium est plus élevé ont des taux plus élevés de fractures de la hanche. Dans ces pays, un apport élevé en protéines et un manque d’exercice physique peuvent contribuer à un mauvais état calcique et à une mauvaise santé osseuse.

Une carence en calcium peut entraîner des convulsions et un rythme cardiaque anormal. Ils peuvent même mettre la vie en danger. Les femmes ménopausées subissent une perte osseuse plus importante en raison des changements hormonaux et ont plus de difficulté à absorber le calcium.

Les meilleures sources de calcium sont :

  • les produits laitiers, comme le lait, le yogourt et le fromage
  • tofu
  • petit poisson avec arêtes
  • les légumes comme le chou frisé et le brocoli contiennent également du calcium
  • de nombreuses céréales et céréales sont enrichies de calcium.